Pour varier les plaisirs et les recettes je m’équipe en farines complémentaires ou alternatives !

La majorité de la base de l’alimentation humaine est la farine. La plus utilisée est la farine de blé mais il y a ceux qu’on appelle farine complémentaire ou farine alternative. Ces produits permettent de sortir de l’utilisation du gluten et de ses dérivés. Ces types de farines constituent des saveurs nutritives différentes les unes des autres. Certaines d’entres elles ont de fortes textures donc le conseil c’est de les mêler. C’est-à-dire qu’on doit les mettre ensemble en fonction des préparations qu’on veut fournir. Elles sont très digestives.

Les farines à faible gluten : épeautre, engrain, pois chiche

Ces farines complémentaires ou alternatives contiennent du gluten mais à faible quantité. La farine d’épeautre est une céréale riche en protéine et lysine. Elle est utilisée pour les sauces et les soupes. Ainsi que pour la pâte à pain et pâte à gâteau. La préparation avec ce type de farine nécessite moins d’eau. La farine d’engrain riche en phosphore, potassium, antioxydants est le cousin du blé. Les boulangers l’utilisent dans la préparation de pain ou de gâteau. Elle est de couleur jaune et possède un goût à la fois rustique et idéal. La farine de pois chiche qui est un mélange de farine. En ajoutant seulement un peu d’eau, on pourra faire du pancake et blinis.

Les farines : de riz, de quinoa, de châtaigne, de chanvre : à mélanger entre eux pour avoir le goût idéal

La farine de riz est idéale de goût salé ou sucré dépend de la préparation est nécessaire dans les potages ou la sauce. Et pour la préparation de pain, elle doit être mélangée avec d’autres types pour éviter la friabilité. Pour la farine de quinoa, comme celle du riz elle n’est pas assez bonne si on ne l’associe pas avec d’autres farines comme le fécule de maïs pour les pâtisseries. La farine de châtaigne est le plus grand atout car elle est rassasiante pour une faible dose dans la préparation. Elle peut se mélanger avec du fécule de maïs aussi. La farine de chanvre venant de la fleur de cannabis ; avec sa couleur verte, on l’utilise pour faire du pain.

Les farines de sarrasin, de millet, d’amarante : pour les biscuits, gaufres et galettes

La farine de sarrasin ou blé noir qui est sans gluten, elle est idéale pour faire de la galette de pomme de terre ou crêpes fourrées. La farine de millet appelé aussi farine de mil qui est riche en protéines et en magnésium. En pâtisserie, elle doit se mélanger avec la fécule de maïs ou de pomme de terre à cause de la préparation trop sèche. Pour les galettes de légumes, on pourra la mélanger avec de la carotte, et de la courgette. La farine d’amarante, venant d’Amérique avec son goût sucré épicé, elle est idéale pour les biscuits, galettes, et les gaufres.

Nouvelle star des épiceries fines : connaissez-vous le Dukkah d’Egypte?